lundi 17 octobre 2016

POURQUOI J'AI AIMÉ ALLAITER?



Hello les filles,

Aujourd'hui j'ai envie de parler d'allaitement. Alors oui, la ligne éditoriale de ce blog aurait tendance à évoluer légèrement. Cela fait un moment que j'ai envie de partager autre chose que des looks. Même si j'aime m'habiller, faire des trouvailles et partager tout cela par ici, je manque de rigueur et parfois, je n'ai juste pas envie de jouer au modèle.


Bref ce blog évolue donc naturellement vers 
un contenu qu'on pourrait qualifier plus "lifestyle" que "mode", avec des looks mais aussi des sujets qui m'intéressent plus globalement
. Tout en partageant toujours mon amour pour la photo (être derrière l'objectif me plait souvent plus qu'être devant). Pour info, je viens de décider de me remettre à bloguer à raison d'un article par semaine (le WE) à minima!

Si je souhaite aborder le sujet particulier de l'allaitement c'est tout simplement parce que ça a été un réel bonheur pour moi et que j'avais envie de le partager avec d'autres femmes, mamans ou non.


Pourquoi j'ai aimé allaiter?

Je pourrais rajouter, "pourquoi je suis sure que je continuerai d'allaiter mes autres enfants (si j'en ai un jour)?" L'idée n'est pas de vous faire un énième plaidoyer en faveur de l'allaitement. Ni même de convaincre celles qui ne sont pas pour. Mais plutôt partager mon expérience perso. 

S'il y a bien une chose où l'on peut être (et j'aurais envie de dire "doit être") entièrement libre, c'est bien dans cette décision ou non d'allaiter son enfant. Mais si la société aurait tendance a nous conditionner, dans un sens ou dans l'autre (selon les époques ou les points de vue), je pense que c'est toujours bien de se pencher un minimum sur la question et de se détacher un maximum de ce conditionnement. Autrement dit, peser les pour et les contre, UNIQUEMENT (dans la mesure du possible), de son point de vue PROPRE.

C'est ce que j'ai tenté de faire et voici donc ce qui a plus ou moins constitué mes POUR et mes CONTRE:

Mes POUR:

- c'est naturel: premier argument qui coule de source mais qui selon moi, se suffit presque à lui même. Quel meilleur lait pour un bébé que celui de sa mère? La nature fonctionne de cette façon depuis des millénaires. Et quel meilleur exemple que celui de constater la prospérité de la vie sous toutes ses formes, notamment grâce à cet acte complètement naturel chez la plupart des espèces? 

- c'est simple: après quelques jours de mise en place, de calage réciproque, une fois que c'est installé, ça roule. Et de mieux en mieux avec le temps. De plus je trouve qu'on est aujourd'hui globalement très bien accompagnée lorsque l'on souhaite allaiter. Que ce soit à la maternité, comme sur Internet, on trouve généralement toutes les réponses à nos questions ou éventuels doutes... 

- c'est économique et ça impacte positivement notre propension à consommer: c'est peut être bête mais pendant qu'on allaite son bébé, on n'est pas en train de se perdre dans le rayon bébé du supermarché en train d'acheter des boites de lait par dizaine qui en plus de coûter une blinde, s'inscrivent bien dans le système de surconsommation dans lequel nous vivons. Il y a de quoi se perdre entre toutes les marques, les sous marques, les gammes, les sous gammes, les marques "alternatives"... bref, on y viendra tôt au tard alors j'ai opté pour retarder un maximum l'échéance (le rayon couches et son excès de choix me suffit déjà :D)

c'est ultra pratique : pas besoin de se trimbaler biberons, bouteilles d'eau et autres doses de lait. Tout est inclus dans l'emballage d'origine, pas besoin de pièces détachées. Où qu'on aille, on se suffit à soi-même. C'est une des raisons qui m'a par exemple permis d'appréhender mon voyage au Brésil, les 15h de vol et les 15 jours sur place, alors que mon bébé n'avait que 2 mois, avec une totale sérénité.

- c'est ultra pratique bis : la nuit quand il se réveille parce qu'il veut téter, que tu dois aller à la cuisine, allumer la lumière, trouver la bouteille d'eau, compter les cuillères de lait alors que tu dors encore ("merde j'en suis à combien là déjà??"), le faire chauffer... pendant tout ce temps, toi, ton bébé (et probablement ton mec qui doit faire patienter un petit être qui réclame sa bouffe, avec les cris qui vont avec) avez eu le temps de tous bien être sortis du sommeil. Quand tu l'allaites, il se réveille, toi, parce que t'es connectée à lui, tu te réveilles dans la seconde, et en moins de deux il est au sein, et vous vous rendormez tous les deux presque instantanément. Et non à priori tu ne l'écrases pas (une sorte d'instinct naturel te pousse à lui laisser les 3/4 du lit à lui tout seul et composer avec le quart qu'il reste à deux) 

cela permet à l'enfant de gérer lui même ses besoins: avec le système de l'allaitement à la demande, l'enfant tète ce qu'il lui faut, il mange quand il a faim, et il boit la quantité nécessaire adaptée à son organisme. Le bébé est bien le mieux placé pour savoir ce dont il a besoin, non?

- cela permet de développer une relation privilégiée avec son enfant durant ses premières semaines de vie: c'est également une des raisons qui explique que j'ai particulièrement aimé allaiter. L'allaitement n'est pas anodin c'est sur. On dédie une partie de son corps à un nouvel être. Mais le temps passé à l'allaiter permet de l'observer, apprendre à le connaître. Le contact du corps à corps, le toucher, les regards échangés durant cette période sont des choses que je ne voudrais pour rien au monde échanger contre un biberon. La première photo que je trouve très belle, illustre un peu pour moi le bonheur d'allaiter. J'aurais pu passer des heures entières à observer ses mains. La façon dont elles se positionnent, dont elles agrippent leur festin. Avec une innocence si belle qu'elle en est magique.

- ça renforce son système immunitaire: le lait maternel est le lait le plus naturel et le plus adapté aux besoins du bébé mais c'est aussi le lait qui, parce qu'il est fabriqué par la mère, a emmagasiné un maximum d'anticorps et de cellules immunitaires, directement transmises au bébé. Je suis loin d'être une experte en la matière mais si ça vous intéresse, cliquez pour > en savoir plus

- ça apporte réconfort au bébé... et à la mère: c'est connu, l'enfant peut parfois demander le sein non parce qu'il a faim mais parce que ça le rassure. C'est d'ailleurs ce que craignent certaines mamans, "qu'il passe sa vie au sein", que cela entrave leur liberté.  C'est compréhensible. Effectivement après 9 mois passé dans le ventre de sa mère, il y a des sensations perdues dont il ne peut retrouver des bribes qu'en étant en corps à corps avec sa mère, sentir son odeur et être lové dans ses bras. Après la grossesse, l'allaitement est en quelque sorte une autre forme de fusion qui permet à l'enfant de se sentir bien. Et pour l'avoir vécu, ce bien être se transmet. Apporter du réconfort à son enfant en ne faisant que la chose la plus naturelle du monde apporte réellement du bien-être, une sorte de plénitude difficile à expliquer, et donne confiance en son rôle de mère.


Mes CONTRE :

- ça abîme les seins: autre évidence mais on ne va pas se mentir. Après l'allaitement les seins sont comme vidés de leur pulpe. Ils n'ont plus la même forme, la même tenue. Parfois apparaissent même des vergetures...

- c'est presque devenu un débat de société: les femmes qui n'allaitent pas ce n'est pas toujours super bien vu. Celles qui allaitent on sait pas trop mais en tous cas, vaut mieux se cacher. Bref. Le regard des autres et le jugement de la société quelle que soit sa décision semble parfois prendre une place trop importante, dans cette décision pourtant très intime.

- cela peut être difficile pour le papa de trouver sa place: c'est vrai. Comme je le disais plus haut, allaiter son bébé créé une relation privilégiée mère/enfant. Il peut donc arriver que le père ait du mal à trouver sa place de père, se sentir utile. Mais si l'Amour passe beaucoup par l'acte de nourrir, il passe aussi par beaucoup d'autres choses. Le moment du bain par exemple, qui est également un moment privilégié de détente et de relaxation peut lui permettre de développer cette relation, par le regard et le toucher. Les calins, la voix... bref je pense qu'il y a de multiples façons différentes de s'impliquer. 



Enfin voilà un peu mon topo sur la question. Du coup pas besoin de vous redire que dans la balance, ce sont les POUR qui l'ont emporté pour moi. 

Effectivement, si les seins qui tombent ça craint un peu, la sensation de devoir tout gérer car le papa serait naturellement moins impliqué dans la relation, n'est que très éphémère il me semble. Tout dépend bien sur de vos ressentis et de votre homme... Je sais qu'il y a aussi des femmes qui aiment ça! lol


Et vous, quels sont vos ressentis sur la question? Comment avez-vous vécu la chose si c'est déjà le cas?

Hâte de vous lire,
A très vite!





7 commentaires :

  1. J'adore ! Je me retrouve dans ton écrit c'est exactement ce que j'ai vécu et ce que je vis encore elle a 8mois j ai la chance de ne pas bosser jusqu'à l'année prochaine du coup je continue à l allaiter (de toute façon elle ne veut pas de lait artificielle ! )
    Le contact peau à peau le regard le lien notre odeur... toutes ces choses qui nous rassurent et qui rassurent nos bébés.... c est juste magique et comme tu dis la nature est bien faite
    Petite chose à rajouter :Une GROSSE pensée à toutes ces mères qui ne peuvent pas allaiter à cause d une maladie etc.... ou tout simplement parce qu' elles n'ont pas assez de lait ou qu'elle n'y arrive pour pleins d autres raisons.
    Au final qu' on allaite ou pas on devient tous des mères aimantes et aimées
    Love ����❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    2. Tu as entièrement raison! Big up à toutes ces mamans dont j'oublie de parler dans mon article. Et à toutes les autres également, comme tu le dis, quel que soit notre choix, nous donnons et recevons énormément d'amour. Oui c'est magique, et tu as de la chance de pouvoir continuer :) Profite!

      Supprimer
  2. Que j'ai aimé te lire <3 Je te suis sur Insta depuis que j'ai lu ton ITW sur notjustmom ! Quand j'ai vu sur Insta que tu allais poster une note sur l'allaitement, je me suis empressée de te lire ! 22 mois et j'allaite encore (bien que là je pense au sevrage)! J'ai allaité pour les mêmes raisons que toi et tes "contres" ont été les miens mais les "Pour " les a emportés. Le regard des gens, de la société, tout ça je m'en fiche, l'essentiel est et a toujours été le bien-être de mon enfant et son papa a parfaitement trouvé sa place dans cet équilibre. Ce regard qu'ils ont quand il tête, leurs petites mains, leurs yeux d'amour...

    Bref, merci
    Love

    RépondreSupprimer
  3. Ben moi, je n'ai rien pesé... Et je ne l'ai pas fait, ni pour mon premier ni pour le second qui a 2 jours, et je ne me suis jamais justifié... Meme si j'ai été amenée à la faire... Je ne me suis pas questionner juste que je ne souhaitais pas le faire.... Et mais je voulais juste dire que je votais Oui pr le lifestyle ���� je vous suis car j'aime beaucoup vos sélections vintage ! Et les associations fast fashion et les alternatives ... Pause gourmande...Bref j'ai adoré lire ce post... très utile pr une non allaitante ! Emmanitz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si la question ne se pose pas c'est d'autant plus simple alors! Merci pour votre commentaire et vos encouragements :) c'est bien noté!

      Supprimer