mardi 26 janvier 2016

CRANE RASÉ, SO WHAT?


Oui 2016 a été l'occasion, comme j'en parle dans mon précédent post, d'un premier changement: me débarrasser du superflu et tout raser.

Hésitant depuis un moment à les faire repousser, mes cheveux commençaient à atteindre une longueur qui ne m'allait pas: mèche sur le devant bien épaisse qui part sur le côté, le truc qui commençait à virer "bol façon Rihanna" à ses débuts. Il fallait vite faire quelque chose. Soit supporter la difficile période de transition de la repousse soit recouper.

Après à peine plus d'un an de cheveux courts, j'ai finalement décidé que je n'avais pas envie de déjà repartir dans la phase critique de repousse. Oui parce qu'il en faut de la détermination et une bonne dose de volonté à les avoir de nouveau longs pour supporter :)

Je ne sais pas exactement comment ça m'est apparu, ce n'est même pas comme si cette idée me trottait depuis un moment. Je crois que c'est une photo qui m'a inspirée. Ça devait être le 30 décembre. Le vendredi 1er janvier, alors que je reprenais le boulot 3 jours après, j'ai décidé que ce serait aujourd'hui, car attendre le samedi ne me laisserait pas suffisamment de temps pour m'y habituer.

Me voici donc partie un premier de l'année, plus déterminée que jamais, Paris aussi calme que vous pouvez l'imaginer, pour espérer dégoter un salon ouvert. Heureusement la non complexité de la coupe n'exige pas nécessairement la qualité d'un salon de coiffure haut de gamme. J'aurais même pu le faire moi même mais je me dis que pour passer le cap une première fois, mieux vaut passer ma tête entre les mains d'un "professionnel" et limiter le potentiel traumatisme.

C'est donc dans l'unique salon ouvert de Château d'Eau que je me retrouve, sans avoir eu le temps de dire "ouf". Mon mec me laisse, le temps d'une course, et là je commence sérieusement à me demander si je ne suis pas en train de faire une folie. Heureusement le suspens n'est pas long, le mec me prend direct et sort la tondeuse. "Outch". J'ai peur. Je garde le sourire pour montrer que j'assume à tous les regards dans mon dos que j'entraperçois. À tous les mecs qui, dans quelques minutes auront plus de cheveux que moi et toutes les meufs qui, alors que je viens tout enlever, sont souvent là pour des raisons radicalement opposées. Ça doit sentir la provoc à plein nez. Mais je suis là maintenant j'assume. Mon sourire presque nerveux ne me quitte pas. Je préfère ne pas regarder. Je lève la tête un instant et une grosse crainte apparaît quand je vois mon crâne se dégarnir de part et d'autre mais que sa forme reste encore une énigme. Toutes les angoisses possibles te traversent le temps de 20 secondes interminables quand tu ressembles plus ou moins à ça et que tu hurles intérieurement pour qu'on en finisse avec toi. Tu ouvres les yeux, un peu sous le choc, tu te sens nue  mais tu te dis "tu l'as voulu tu l'as eu". Et puis au final tu te rends compte que non seulement c'est pas mal, mais surtout que ce ne sont que des cheveux.

Depuis, je dois l'avouer, j'ai un peu froid à la tête, mais j'ai acheté le bonnet double polaire qui ne me quitte plus. Et quant au fait d'assumer? Ça se passe plutôt bien. Apres l'étape du boulot passée, et le regard un peu interrogateur de mon boss, sous entendu "qu'est ce qu'elle nous a encore fait?", le plus gros était fait. Il s'agit ni plus ni moins d'une coupe, quand on y pense, qui revient à l'essentiel. Simplicité extrême. C'est d'ailleurs pour ça que je m'y fais si bien.

Débarrassée du superflu, j'essaie de casser l'effet malheureusement encore pas mal connoté dans la tête de certains, par une jolie tenue féminine, une robe, un joli maquillage, un beau rouge à lèvre, un sourire, pour rapidement débarrasser les gens de leur propre gène...  Ou si ce n’était pas le cas, au moins m'assumer comme je suis. Et mon ventre de plus en plus rebondi m'y aide aussi.


C'est déjà bien suffisant! :)



Concernant ce look, j'adore arborer de longues robes en maille côtelée ces derniers temps. Confort et féminité assurée tout en simplicité.

Je vous parle bientôt de mes tenues fétiches grossesse!



Après quelques semaines, il est d'ailleurs déjà l'heure de recouper!

Belle semaine :)


Dress : Zara
Sneakers : Puma mono iced
Bag : Urban Outfitters
Coat : Monoprix (last year)
Scarp : Promod (old collection)
Earrings : H&M (old collection)

2 commentaires :

  1. une fille reste fille quelque soit sa coupe de cheveux. C'est la pression sociale qui fait que la majorité est a la criniére longue. Quoi qu'il en soit cette coupe te vas super bien :)
    Bisous Fluff <3

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de découvrir ton blog et je suis fan. Ta grossesses et tes cheveux courts te vont trop bien !! Bonne continuation et bon courage pour ta grossesse

    RépondreSupprimer